Le corps féminin

au niveau : Root A: vue(s): 4016

La représentation du corps féminin a évolué tout au long de l’histoire de l’art. Cette évolution traduit le changement du statut de la femme ainsi que la place qu’occupe la femme artiste dans la société au fil des siècles.

Auparavant, le peintre, était considéré comme créateur alors que la femme était là pour être regardée, admirée, dessinée, sculptée : Elle jouait l’unique rôle de modèle ou de sujet dans l’art. Alors que de nos jours, elle est l’artiste et l’art. Son corps est représenté, photographié, sculpté, pensé, mais aussi impliqué avec sa pensée et son âme dans la création picturale. Notons à titre d’exemple : l’art de la performance. 

Avec un peu de recul, nous pouvons constater cette évolution à travers les œuvres d’art qui ont presque toujours représenté le corps féminin d’une façon directe ou indirecte, mais qui, son image, a cessé d’être  sexualisée et objétisée.   Donc les représentations des corps féminins sont très différentes selon les époques, les pays, les courants… et elles varient d’une culture à une autre, d’un artiste à une autre et d’un contexte à un autre… Effectivement, ce n’est pas que l’apparence ou la morphologie féminine qui ait spectaculairement été révolutionné, mais c’est plutôt une question de regard et de canons esthétique. 

Faisons un petit saut dans le passé. Durant l’art préhistorique, la femme était représentée tout en rondeurs ; son ventre, ses cuisses et ses seins sont accentués et mis en valeur jusqu’à atteindre la surdimension. Cette image incarnait  en effet la fécondité et la vie. En art égyptien, la figure féminine représentait les déesses et était donc parfaitement représentée et bien ornée. Parfois, l’image féminine renvoyait à la virginité, là, le visage et le corps étaient très codifiés. Or, avec la renaissance, un nouvel idéal de beauté était instauré où la femme était synonyme de sensualité et de liberté comme avec Botticelli, Vermeer ou encore le célèbre Léonard De Vinci. 

Par la suite, les courants de l’art contemporain se sont succédé, et la représentation de la femme comme toute autre représentation n’a plus eu de limites. Nous pouvons alors citer : les demoiselles d’avignon de Picassso, les autoportraits de FridaK, les nanas de Niki de saint Phalle…  Orlan , Rebecca Horn, Camille Claudel… 

En Tunisie aussi, les artistes qui ont travaillé le corps humain sont innombrables. Citons par exemple nos ARTY’stes :Asala CHOUK, Hind MEGDICHE, Donia KHOUJA, et la talentueuse Besma HADDAOUI qui sera notre hôte cette semaine  sur notre page. Restez connectés chers lecteurs ! 

Nu ou habillé ? Rond ou mince ? Exhibé ou libéré ? Sensuel ou Vulgarisé ? Choquant ou attirant ? Support d’expression ? Médium artistique ? Œuvre à part entière ? En performance ? En tant que moyen de contestation ? Dans tous ses états, le corps des femmes est partie intégrante de l’art.

Commentaires

Commentez